Croissance Verte: GGGI lance la phase2 du projet de conception des approches politiques pour promouvoir une croissance économique forte, inclusive et durable

614

La GGGI (l’INSTITUT MONDIAL pour la CROISSANCE VERTE) a procédé au lancement de la phase II du projet de conception des approches politiques en vertu de l’Article 6 de l’Accord de Paris. Elle est une organisation inter-gouvernementale fondée par traité en 2012 lors de RIO+20, qui se consacre à soutenir et à promouvoir une croissance économique forte, inclusive et durable dans les pays en développement et les économies émergentes. Depuis sa création, l’organisation a fait des progrès significatifs et s’est transformés en l’une des principales organisations internationales soutenant la politique et les investissements pour une croissance verte. Ainsi son modèle opération maximise le potentiel de transformation des stratégies et politiques mobilisant les engagements de financements nécessaires pour renforcer le soutien au développement économique à faible émission de carbone et résilient au changement climatique, et au renforcement des capacités institutionnelles.

Cette organisation est en partenariat avec le gouvernement de Norvège et ils ont signé un accord de financement pour la bonne conduite du projet portant sur la Formulation d’Approches Politiques sous l’Article 6 de l’Accord de Paris sur le climat (DAPA). En effet, l’objectif est d’évaluer la mise en place d’un mécanisme de tarification du carbone pouvant entraîner des chargements transformationnels dans le processus de développement sobre en carbone à long terme des économies nationales. En autres
objectifs de la GGGI est la sélection et l’évolution d’une approche politique répondant aux critères cités plus haut, mais aussi la mise en place d’un cadre de gouvernance des transactions carbone, passe par une forte implication des parties prenantes nationales, du
secteur public, de la société civile et du secteur privé. De manière spécifique il s’agit de :

 Sensibiliser l’ensemble des acteurs aux enjeux liés à l’article 6 et aux marchés
carbone ;
 Présenter les résultats de la première phase du Projet DAPA ;
 Recueillir les recommandations des participants sur le processus de mise en œuvre
de la phase II ;
 Renforcer les capacités des participants sur les enjeux de l’article 6 dans le cadre de
la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Mame Mor Tine et Aby Ndiaye




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *