COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DE CE MARDI 10 AVRIL 2024(Gouvernement 1 Diomay/Sonko)

164

A l’entame de sa communication, le Président de la République a saisi l’occasion de ce premier
Conseil des ministres après sa prestation de serment le 02 avril 2024, pour exprimer, encore une
fois, sa reconnaissance infinie et sa profonde gratitude au Peuple Sénégalais, qui lui a fait confiance,
avec son élection au premier tour avec 54, 28 % des suffrages exprimés. Ce qui dénote de l’espoir
immense placé au PROJET collectif défendu pour un Sénégal Uni, Souverain, Juste et Prospère.
Le Chef de l’Etat a, à cet égard, salué la maturité du Peuple sénégalais et sa volonté manifeste de
soutenir une rupture en profondeur;d’accompagner une transformation du système à tous les
niveaux de la vie économique et sociale du pays.
Le Président de la République a remercié et félicité tous ses compagnons et soutiens pour
l’engagement historique exceptionnel, la résilience et le courage qui ont permis cette alternance
inédite, acquise de haute lutte avec tant de sacrifices.
Le Chef de l’Etat a ainsi félicité Monsieur Ousmane SONKO, nommé Premier Ministre de la
République du Sénégal.Il a magnifié sa posture de patriote et son travail au quotidien pour la
préservation des idéaux partagés afin de consoliderla souveraineté et le rayonnement du Sénégal.
Le Président de la République a en outre félicité les 25 ministres et les 5 secrétaires d’Etat, membres
du Gouvernement de Résultats, nommés le 05 avril 2024.
Le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement d’accélérer la réalisation intensive et cohérente du
PROJET en travaillant avec précision, diligence, méthode et efficacité à la satisfaction des
populations et au mieux des intérêts du Sénégal.
Le Président de la République a insisté sur le rôle, l’action et la responsabilité du Gouvernement,
institution qui doit toujours s’arrimer au respect de l’Etat de droitet aux valeurs panafricaines
historiques qui entretiennentnotre vie en société, au regard de la montée en puissance des
impatiences et des exigences des populations.
Le Chef de l’Etat a notamment rappelé la nécessité de définir et de mettre en œuvre une politique
inspirée par le«PROJET» DE TRANSFORMATION SYSTEMIQUE DU SENEGAL, décliné en cinq
(5) orientations majeures. Ces dernièresdoivent s’ériger enaxes prioritaires de l’action
gouvernementale .Il s’agit de:
1.la jeunesse, l’éducation, la formation, l’entrepreunariat et l’emploi des jeunes et des
femmes;
2.la lutte contre la cherté du coût de la vie et l’augmentation du pouvoir d’achat des
ménages;
3. la modernisation de la Justice, la protection des droits humains, la bonne gouvernance, la
transparence, la reddition des comptes et l’amélioration denotre système démocratique et
électoral;
4.la souveraineté économique et la prospérité du Sénégal, l’exploitation optimale des
ressources naturelles et le développement endogène durable des territoires;
5.la consolidation de l’unité nationale et des solidarités dans un renforcement de la sécurité,
de la paix et de la stabilité du pays.
Dès lors, le Président de la République a demandé au Premier Ministre, sur la base du PROJET et
des orientations présidentielles sus indiquées, de finaliser, avant la fin du mois d’avril 2024, le Plan
d’actions du Gouvernement, avec un agenda précis de réalisation des objectifs fixés.
Dans cette perspective, le Chef de l’Etat a demandé au Premier Ministre de veiller à la mise en
place effective et rapide des Cabinets ministériels et de proposer, pour chaque ministère, une
nouvelle organisation rationnalisée et des nominationsqui sont conformes aux réformes et des
objectifs sectoriels validés.
Le Président de la République a également demandé au Premier Ministre de:
-procéder à une revue générale des programmes et projets, du capital humain (audits des
recrutements et des ressources humaines) et des ressources budgétaires dans chaque ministère;
-faire la situation générale des finances publiques (conformément à la Codede Transparence dans
la gestion des finances publiques), de la coopération internationale (l’état de toutes les conventions
de financement signées) et des Partenariats Public-Privé;
-engager, sans délai, avec le secteur privé (national notamment), la mise en œuvre d’une politique
hardie de relance de l’économie nationale;
-changer le référentiel de politique économique et sociale avec la consécration du PROJET;
-préparer le programme législatif et réglementaire du Gouvernement à partir des textes et de
l’agenda d’adoption proposé par chaque ministère.
Enfin, le Chef de l’Etat a demandé au Premier Ministre derepenser l’organisation et le
fonctionnement de l’Administration et du secteur parapublic ; et d’accentuer la réforme du service
public autour de la digitalisation des procédures et de la transformation numérique des structures.
Le Président de la République a ordonné la tenue d’un Séminaire gouvernemental de cadrage
global de l’action de l’Etat,ainsi que le développement d’une Stratégie de communication
gouvernementale innovante, basée sur l’anticipation, la précision des messages, mais surtout sur
l’appropriation des politiques publiques par les populations, qui doivent rester au cœur des
interventions du Gouvernement.
A ce titre, le Chef de l’Etat a invité les membres du Gouvernement à rester humbleset sobres, à
cultiver l’écoute, l’efficacité,dans la collégialité et la solidarité, afin d’assurer la réalisation soutenue
du PROJET.
Le Président de la République a par ailleurs partagé avec les membres du Conseil, la lettre
d’orientations qu’il a adressée aux fonctionnaires et agents de l’Administration du Sénégal.
Clôturantsa communication, le Président de la République a adressé, en cette veille de Korité,
marquant la fin du mois béni de Ramadan, ses chaleureuses félicitations et ses meilleurs vœux à
la Oumah Islamique. Il a prié pour un Sénégal de Paix, de solidarité de prospérité et de progrès.
Dans sa communication, le Premier Ministrea tenu à féliciter le Chef de l’Etat pour sa brillante
élection à la magistrature suprême du Sénégal. Il a également remercié le Président de la
République pour sa confiance le plaçant à la direction du Gouvernementet réitéré son engagement
permanent et celuide l’ensemble du Gouvernement à œuvrer, sous l’autorité du Président de la
République,à l’accomplissement du PROJET collectifet souverainau service des sénégalaises et
des sénégalais.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *