Khady Diene Gaye: Ministre de la Jeunesse des sports et de la culture décline les grands axes de sa politique sportive

149

 

  1. L’adoption du code du sport pour doter le secteur d’un cadre juridique qui intègre les nouvelles préoccupations et mutations intervenues dans le domaine du sport. Cette réforme va consacrer la refonte de la loi portant charte du sport. L’élaboration de nouveaux textes pour une meilleure prise en charge des exigences modernes du secteur.

. La revalorisation et l’effectivité de l’enseignement de l’éducation physique et sportive au niveau de tous les cycles d’enseignement.

3. La redynamisation du sport scolaire et universitaire pour mieux assurer la démocratisation de l’accès au sport. Il faudra nécessairement pour ce faire :

•reprendre l’organisation des festivals nationaux du sport scolaire ;

•relancer l’organisation des championnats nationaux universitaires;

•veiller à la régularité de la tenue des championnats du sport scolaire et favoriser la pluridisciplinarité dans les compétitions.

4. L’accompagnement des collectivités territoriales dans l’aménagement d’installations sportives de proximité.

5. La promotion et l’implication des ASC de quartier dans la prise en charge des préoccupations économiques et sociales.

6. La construction de structures d’accès et de promotion de l’élite sportive (lycées sportifs, pôles espoirs, pôles d’élites, etc.) à partir de la détection jusqu’au haut niveau.

7. L’accompagnement du processus de mise en place d’une mutuelle pour les sportifs pendant et après leur carrière.

8. L’élaboration d’un plan de reconversion des sportifs de haut niveau avec l’adoption du statut du sportif de haut niveau.

9. L’accompagnement de nos clubs sur le chemin de la professionnalisation.

10. La valorisation des métiers du sport pour lutter contre le chômage des jeunes en favorisant leur prise en charge par la fonction publique.

11. La mise en place d’un cadre de gestion formelle et optimisée des infrastructures sportives de grande envergure.

12. La promotion des mesures incitatives pour attirer le financement privé dans le sport.

13. L’incitation des entreprises du secteur parapublique et du privé à orienter leur Responsabilité Sociétale d’entreprise (RSE) vers le sport.

14. La création de chaînes de TV sportives orientées vers la promotion du sport.

15. La diversification des sources de financement du sport.

16.La promotion du tourisme sportif.

17.La mise en place d’un Fonds National de Développement du Sport (FNDS).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *