Projet Cité Baraque; L’UNIS alerte le président Macky Sall

113

La cité Baraque,  un projet social mal fait ou une opération d’enrichissement foncier en marche ?

L’UNIS invite le président de la République Macky Sall,  le ministre de l’urbanisme Abdoulaye Sow, l’ordre des architectes et toute la presse à visiter le projet de la cité  Baraque dans le quartier de  Liberté 6, à Dakar,  un projet promis au lendemain de sa victoire en 2012.

Présenté comme un projet social  exemplaire sur le plan national et international,  avec un lancement en grande pompe en présence des représentants des corps diplomatiques étrangers, ce projet, pourrait en dernier lieu, être juste une opération de dégagement des populations de la cité Baraque pour prendre leur espace foncier.

Les immeubles qui y sont maintenant érigés,  pour accueillir les habitants de la cité baraque, ne respectent  pas les normes élémentaires de sécurité et d’hygiène parce qu’inaccessibles à des services d’urgence et surtout parce que l’espace qui leur était destiné leur a été enlevé.

La moitié de l’espace de la cité Baraque est soi-disant réservée à autre chose que pour ses habitants. Les habitants soupçonnent qu’en réalité des nantis vont se partager l’espace si ce n’est déjà fait.  Ce serait alors une entreprise d’enrichissement de portée internationale, construite sur le dos de la misère de ces populations, avec l’aide d’entreprises étrangères  qui se présentent comme des bienfaiteurs alors qu’en réalité elles sont des  requins fonciers.

Les populations, apeurées, souvent sans papier, forcées au silence de peur d’être sanctionnées, ne méritent pas que des plus nantis viennent leur prendre cette assiette  pour les empaqueter  dans des appartements qui ne leur réservent qu’un futur taudis sur étages.

Le danger guette les populations. Il est impossible d’y faire parvenir des services d’urgence.  Il  suffira d’un petit incendie pour que les habitants de ces immeubles,  qui  y vivront  comme des sardines,  étouffent sous les flammes.  La responsabilité du président Sall est engagée.

Est-il au courant ou non ? Dans tous les cas, le président Sall et le ministre de l’urbanisme  seront responsables de toutes catastrophes sécuritaires et pertes de vies qui pourraient survenir. Il y a urgence à anticiper toute catastrophe.

Il est d’ailleurs suffisamment grave que le ministère de l’urbanisme, qui  pilote ce projet, et est chargé de veiller aux normes de construction, soit l’entité qui a validé les plans de construction de ces futurs bidons immeubles.

Des fonds ont déjà été collectés sur le plan international au nom des populations de la cité. Ces fonds ne sont jamais parvenus au bénéfice de la cité Baraque. Il faut arrêter ce scandale.

Les habitants de la cité Baraque comptent tenir un point de presse très prochainement pour mettre à nu les manœuvres et détournements d’objectifs sur ce projet.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *