Lettre ouverte à Diomaye Faye pour une rédemption nationale: Libérez-nous des soldats du Diable!

321

Pendant plus d’une décennie, notre nation a été prise en otage par des individus sans scrupules, nommés à des postes de pouvoir sans mérite ni conscience. Pendant douze longues années, ces usurpateurs ont pillé nos ressources, condamnant les modestes au dénuement et les démunis à une mort précoce faute de soins.

Ils ont pillé ce pays, rendant le modeste pauvre et envoyant le pauvre à la morgue puisque l’hôpital est hors de prix.

Pendant 12 ans ils ont recruté leurs familles, oncles, neveux, belle famille, bétail politique, voisins, amis, et autres profils douteux, passant parfois de chômeurs à directeurs, parachutés à outrance, dont le seul CV est la carte de membre politique. Ils ont transformé les institutions en fiefs familiaux, avec leurs proches et alliés aux postes clés, ignorant toute notion d’équité et de compétence.

Pendant 12 ans, l’ethnicisme, poison insidieux, a gangrené nos institutions, prenant le dessus sur la compétence, classant certaines ethnies de prioritaires et d’autres pointés du doigt, devant se battre deux fois plus pour prouver leur mérite. Ande Pathio Reewmi!

La peur a étouffé la voix de la raison, tandis que les alliances politiques ont commis des injustices flagrantes, envoyant les insoumis dans un parcours judiciaire labyrinthique.

Pendant 12 ans la peur a pris le dessus sur la raison. Pendant 12 ans le « Benno Bokk Noppi » et le « Benno Bokk Yakk » ont fait que beaucoup ont été complices d’injustices, voulant préserver leurs postes, d’autres, carriéristes, en entrevoyaient de plus mielleux car leurs seules compétences ne pouvaient les y conduire.

Dans tous les secteurs clés, la médiocrité est devenue la norme, entraînant notre pays dans une spirale de déclin. Ces mêmes individus, dont plus de 95% occupent encore de seconds rôles au pouvoir dans les directions, agences et organes de l’État, œuvrent dans l’ombre pour préserver leurs privilèges, usant de subterfuges et de manœuvres frauduleuses pour continuer à se remplir les poches au détriment du peuple. Comme ils ont été virulents envers les dirigeants actuels!

Leurs égos devaient les pousser à démissionner. Beaucoup d’entre eux se sont précipités pour trouver des visas afin de pouvoir s’éclipser au moindre pépin.

L’infime partie qui dispose de « talent », encore que ce mot est beaucoup trop généreux, pourra se faire appeler par « consultants internationaux » sachant qu’aucune organisation censée ne les recrutera.

Mais à quoi bon, beaucoup se sont enrichi en faisant de faux ordres de mission, signés sans effort aucun de vérification, glissant 3 à 4 missionnaires et empochant toute cette mane financière comme fond politique ou encore indemnité de marabout. Et je ne parle pas des employés fictifs!

Douze ans de souffrance!

Il est temps de mettre fin à cette tyrannie déguisée en gouvernance. Il est temps de remplacer les voleurs par des hommes et des femmes intègres, compétents et transparents dans leurs actions.

Les appels d’offres doivent être lancés au plus vite, les recrutements doivent être basés sur le mérite et la transparence.

Nous devons nous dresser ensemble, en tant que nation, pour exiger des changements véritables et durables. Notre avenir en dépend.

#ChangementLeguiLegui #DoynaSeuk#Voleurs_à_la_poubelle #Kebetu #team221

 

Par Fatou Oulèye Sambou

Journaliste – Écrivaine – Spécialiste en communication

fifisambou@gmail.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *