Délabrement avancé du lycée franco arabe de Taslima Le Khalife Cheikh Sidiya Diaby lance un appel aux autorités pour sauver l’institution scolaire

104

C’est un lycée public d’excellence très réputé dans la cité religieuse de Taslima en fonction de la qualité de l’enseignement qui y est dispensé. Avec trois langues étrangères dans les modules (français, anglais et arabe), ce lycée franco arabe fait d’excellents résultats qui ont fini d’attirer le plus grand nombre d’inscrits. Mais, de plus en plus, il se meurt, atteignant un niveau de délabrement avancé, et ceci, devant l’indifférence totale. C’est pourquoi, le khalife de Taslima Cheikh Sidiya Diaby en fait une priorité et demande à ce qu’une solution urgente soit trouvée. Selon El hadji Khalifa Diaby le porte-parole de la famille, « à la veille du grand Gamou de Taslima, notre khalife très regardant de l’environnement de la cité religieuse ne peut plus voir l’état de ce lycée sans rien faire. Ainsi, il lance un appel aux autorités étatiques pour sauver cette école en venant en appui pour évacuer les grands problèmes décelés ».
Avec de si brillants résultats, soit 46,66% d’admission au Baccalauréat et 100% d’admis au Bfem cette année, ce lycée public franco arabe ne mérite pas le sort qui s’abat sur lui, avec un effectif très réduit et un grand besoin de construire de nouvelles salles de classes. Déjà, El hadji Khalifa Diaby se félicite du fait qu’ils sont nombreux ces étudiants sénégalais sortis du lycée public franco arable de Taslima qui fréquentent aujourd’hui les grandes universités françaises.

Donc l’appel citoyen de Cheikh Sidiya Diaby doit être entendu par les autorités pour faire le nécessaire afin de sauver véritablement cette formidable institution scolaire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *