Après un rapide pèlerinage à Ndiayene Pendao, village de son père, Amadou Ba liste ses projets pour Podor

496

 

On se croirait dans les navetanes! Tout, dans l’accueil que les Podorois ont réservé à Amadou Ba, fait penser au foot de vacances. Assikos, fumigènes, chants, et danses de jeunes hommes et femmes, massés le long du corridor qui « éventre » Podor, réveillent des souvenirs chez les inconditionnels du football. 

À Podor, les gens sont joyeux. Ils sautillent, dansent, trépignent et jubilent même quelquefois, comme s’ils célébraient un triomphe. Certainement celui d’avoir AB2024 sur la ligne départ pour les prochaines joutes électorales.

Amadou Ba leur apporte, sans doute, un bonheur qu’ils lui rendent, très bien, à leur tour.

Le Premier ministre apprécie le spectacle riche en couleurs depuis le toit ouvrant de sa voiture. Une caravane, semblable à la célèbre marche bleue de Me Wade est ainsi improvisée. Le cortège arpente l’artère principale de la cité, direction la place Belli Toro.

Ici, on ne montre aucun signe d’impatience malgré la longue attente. L’assistance, drapée de ses plus beaux habits, se distingue par sa discipline, mais également par son engagement.

AB2024 monte en gamme

En réalité, si on jette le regard dans le rétroviseur, on se rend compte que plus on avance dans cette campagne électorale, mieux Benno Bokk Yakaar se porte. Le curseur de la mobilisation ne cesse de grimper à mesure que la caravane du Premier ministre traverse le pays. Après Mbacké, Louga, Ndar, Richard Toll, Dagana…on croyait avoir battu tous les records d’affluence.

C’était sans compter avec la ferme détermination du département de Podor. Les responsables politiques de Benno ont réussi à placer haut la barre. Manifestement, à Podor comme ailleurs au Fouta, l’enjeu n’est pas la victoire mais plutôt le score.

Le Porte étendard de Bby, en attendant d’atteindre les profondeurs du Fouta, s’est arrêté sur la terre natale de son père. Ndiayene Pendao royaume d’enfance de son papa, fait naturellement la fierté du PM. Son halte, assimilable à un pèlerinage, semble le ragaillardir. Il le dit même à demi mot, en s’adressant aux populations de Podor à qui il promet un désenclavement total pour faciliter la mobilité à travers ce vaste département.«L’achèvement des travaux de l’aéroport entre dans ce cadre », confie-t-il.

Le PM s’engage par ailleurs à résoudre les questions liées à l’eau et à l’électricité que rencontre la contrée. Et cela, au maximum, deux ans après son accession à la magistrature suprême.

L’édification d’un stade municipal aux normes, reste, entre autre, parmi les projets d’Amadou Ba à Podor au cours de son premier mandat




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *