Pourquoi l’opposition peut perdre l’élection du 24 mars 2024 au premier tour? s’interroge le Président Youssou Diallo

149

 

A propos du Candidat Bassirou Diomaye Faye , c’est comme un cheveu dans la soupe de l’élection présidentielle du 24 mars 2024 prochain.Oui, nous le savons tous,le sénégalais n’aime pas l’inconnu ,l’incertitude et les ruptures brutales.
Les sénégalais sont habitués à Sonko pas à Diomaye.
Un leader politique national , un futur President ne se «  construit » pas en 10 jours !
Diomaye est non seulement un inconnu en tant que leader politique national, même dans le Pastef.
En tant qu’ homme d’Etat il na pas encore fait ses preuves.
Aussi c’est une incertitude en tant homme tout court, l’impression qu’il donne est celui d’un homme introverti, solitaire, timide et taciturne.
Ses premières sorties semblent confirmer cette impression, ses attitudes ne rassurent pas, son comportement n’est pas assuré,son discours hésitant et la valse de ses thèses( sur la monnaie et le poste de Vice Président) ne rassurent pas et malheureusement pour lui et sa coalition, il n’aura certainement pas le temps de se bonifier et de convaincre pour le reste de la campagne, moins d’une semaine !
Même l’électorat traditionnelle de Sonko, de Pastef ne lui semble pas encore totalement acquis, surtout chez les personnes d’expérience et d’un certain âge et dans le Sud du pays !
Ensuite, l’opposition semble surprise par la date du 24 mars, elle ne semble pas être prête.
Les candidats de l’opposition sont entre Dakar – Thies- Mbour-Mbacke- St louis .Ils sont absents dans le Sénégal des profondeurs, le monde rural où se trouve la majorité de la population.
Ce qui n’est pas le cas du camp du pouvoir qui non seulement semble de plus en plus retrouver son unité d’action, mais est aussi de plus en plus est convaincu de sa prochaine victoire, au premier tour !
À cela s’ajoute la division totale de l’opposition malgré les discours, l’inter coalition Yewi-Wallu, faisait moins de 49 % au législatives dernières, on l’oublie souvent !
Nos projections établissent Diomaye- president au maximum à 25 %, tout le reste des candidats opposés à AB réunis, plus l’électorat du PDS , à moins de 25 %.
Par conséquent, l’élection de Amadou Ba au premier tour n’est plus aujourd’hui une simple vue de l’esprit, mais une possibilité de plus en plus menaçante.
Sonko l’a compris, c’est pourquoi il attaque AB pour s’allier l’électorat du PDS.
AB à son tour est dans la même logique, qui appelle l’électorat du PDS à voter pour la stabilité.
L’électorat du PDS sera décisif pour la victoire de AB au premier tour. Dans tous les cas, AB sera largement en tête au premier tour !
Voila mes pressentiments sur les tendances pour le 24 mars 2024, mais Dieu seul sait ce qui adviendra !

Youssou Diallo
Président du club Sénégal Émergent




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *