Un partenariat avec l’AFD pour soutenir le programme d’accès universel à l’électricité en 2025 du Sénégal

49

La République du Sénégal et l’Agence française de développement signent
une convention de financement visant à améliorer l’accès à l’électricité dans
les concessions d’électrification rurale de la Senelec de Matam et de
Ziguinchor, pour un montant de 30 millions d’euros. Ce financement s’inscrit
dans un programme plus global, d’un montant total prévisionnel de 80
millions d’euros, qui sera cofinancé par l’Union Européenne (20 millions
d’euros) et la Banque européenne d’investissement (30 millions d’euros), et
bénéficiera de l’appui opérationnel de la GIZ.
La signature de la convention de financement entre l’AFD et l’Etat du Sénégal s’est
déroulée au Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, en présence de
Mme Oulimata Sarr, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Son
Excellence Monsieur Philippe LALLIOT, Ambassadeur de France au Sénégal, Monsieur
Rémy RIOUX, Directeur général de l’AFD, et Monsieur Mihoub MEZOUAGHI, Directeur
de l’AFD à Dakar.
Un accès à l’électricité pour le plus grand nombre
Avec ce financement, l’AFD et ses partenaires européens confirment leur engagement
en faveur du programme d’accès universel (PAU) du Gouvernement du Sénégal,
destiné à offrir à tous les citoyens un accès à une électricité fiable, de qualité et à un
prix abordable d’ici 2025.
Le programme financé par l’AFD, l’UE et la BEI se focalisera sur les concessions
d’électrification rurale de la Senelec de Matam et de Ziguinchor, où les infrastructures
électriques demeurent peu développées. Il comprendra trois composantes visant : 1)
l’extension des réseaux de distribution existants et le raccordement des ménages, 2)
le développement de solutions d’électrification hors réseau et 3) l’assistance technique
nécessaire au ministère du pétrole et des énergies et à la Senelec pour la mise en
œuvre du PAU.
Le financement de l’AFD se concentrera sur la composante 1, qui sera mise en œuvre
par la Senelec. Elle permettra l’extension des réseaux existants, jusqu’à la basse
tension, pour assurer le raccordement des localités identifiées comme prioritaires. Le
projet permettra également le raccordement intérieur de tous les ménages, entreprises

et infrastructures communautaires des localités ciblées, permettant ainsi un impact
immédiat pour les populations.
A terme, le programme ambitionne ainsi d’offrir ou d’améliorer l’accès à l’électricité de
plus de 22 000 ménages, soit environ 195 000 personnes et autant d’entreprises,

d’écoles et de centres de santé. Le programme permettra enfin, grâce à une sous-
composante spécifique, de favoriser l’égalité femme-homme, de promouvoir

l’entreprenariat féminin et le recrutement de femmes à des postes techniques au sein
du ministère en charge de l’énergie et de la Senelec.

www.sen-infos.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *