LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE DANS LES ZONES FRONTALIÈRES: LE PUMA ET L’ONFP MUTUALISENT LEURS ARMES

698

Le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoites frontaliers (PUMA) a signé, ce vendredi, un protocole de partenariat avec l’Office national de formation professionnelle (ONFP). Le partenariat entre ces deux structures vise à résoudre les problèmes liés à l’absence de main d’oeuvre qualifiante dans les zones frontalières.

« Nous avons pris l’engagement de former 2000 personnes des zones frontalières du Sénégal dans les 220 communes couvertes par le PUMA… »

« Le PUMA est un programme d’urgence, prioritaire, stratégique pour le pays. L’ONFP a pour devoir d’accompagner ce programme prioritaire qu’est le Puma en mettant en œuvre son savoir-faire, ses moyens, ses capacités pour l’atteinte des objectifs fixés par le Président de la République dans ce programme », a annoncé, Sanoussy Diakhité, Directeur Général de l’Office National de la Formation Professionnelle (ONFP), dans le cadre d’une signature de partenariat entre le Programme d’Urgence de Modernisation des Axes et Territoires Frontaliers (PUMA) et l’ONFP.

A en croire, Sanoussy Diakhité, en ces termes : « C’est la raison pour laquelle nous avons pris l’engagement de former 2000 personnes des zones frontalières du Sénégal dans les 220 communes couvertes par le PUMA pour amener les acteurs à acquérir des compétences, à produire et à mener des activités productives selon les normes et de générer des revenus professionnels ». Pour rappel, ces formations peuvent être dans plusieurs domaines ciblés et identifiés par le programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) à l’image des techniques culturales dans le secteur agricole (horticulture ou maraîchage), l’aviculture ou encore l’agroalimentaire.

Le coordonnateur du PUMA, Moussa Sow, indique que l’ONFP va former les jeunes dans les zones frontalières pour les doter de compétences et de qualifications, de manière à contribuer à la création d’emplois. Le puma envisage la mutualisation et l’harmonisation des interventions entre les différents programmes de l’Etat, pour une plus grande efficacité dans leur mise en œuvre.

Le PUMA, à travers ses différentes composantes, va ainsi réaliser sur une période de neuf ans, 14966 infrastructures et équipements dans des secteurs tels que le transport, l’éducation, la santé, l’électrification et la sécurité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *