Gamou 2022: Chapeau bas à la Police Nationale, fidèle à sa mission de service publique…

95

Le Maouloud édition 2022 a été célébré par la communauté musulmane dans plusieurs foyers religieux du pays notamment à Tivaoune, Kaolack, Louga, Thiès, Touba, etc.
Conformément à sa mission, la Police nationale a largement couvert ce grand évènement religieux qui a regroupé plusieurs millions de pèlerins venus d’horizons divers.
La gestion sécuritaire s’est faite par la mobilisation de trois mille cinq cent (3500) fonctionnaires de police (éléments en tenue et éléments en civil), d’importants moyens
logistiques et un soutien technique performant, composé de drones et de caméras de surveillance.
Ce dispositif, étendu par l’érection de plusieurs postes de police avancés, a participé à rapprocher davantage, les services de police des pèlerins et à mieux prévenir les actes de délinquance. Il a aussi permis d’assurer une plus grande fluidité de la circulation par la mise en application des plans de circulation mais aussi et surtout, d’annihiler les velléités de commission d’infractions pour des conditions optimales de célébration du Gamou.
Les différentes actions sur le terrain ont permis l’interpellation entre Tivaoune et Kaolack, de deux cent quatre-vingt-quatorze (294) personnes pour plusieurs faits infractionnels dont :

136 pour vérification d’identité ; 27 pour détention, usage, offre et cession de chanvre indien ; 33 pour ivresse publique et manifeste ; 32 pour vol ; 15 pour recel ; 01 pour
rixe sur la voie publique ; 38 pour nécessité d’enquête ; 03 pour association de malfaiteurs ; 02 pour usurpation de fonction ; 01 pour filouterie de transport, 03 pour destruction de biens
appartenant à autrui, 01 pour homicide involontaire par accident de la circulation et 02 pour outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions.
Ainsi, soixante-douze (72) individus ont été présentés au parquet.
Dans le cadre de la lutte contre la drogue, trois cent (300) grammes de chanvre indien ont été saisis.
Sur le plan de la sécurité routière, 61 pièces ont été saisies ; 41 véhicules mis en fourrière et 10 motos immobilisées. En outre, trente-trois (33) accidents de la circulation routière ont été
constatés dont : 17 avec blessures corporelles ; 15 avec dégâts matériels et 01 mortel. Le désengagement de ce dispositif se fera de manière progressive pour permettre un retour
sécurisé des pèlerins à leur destination.

 

Mame Mor Tine, sen-infos.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *