Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal lance la la campagne de formalisation de l’économie informelle

201

La cérémonie de lancement de la formalisation de l’économie informelle s’est tenue ce 16 décembre stand du Grand Théâtre Daniel Sorano sous la présence de Monsieur Mody GUIRO secrétaire général de la CNTS (Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal).

La CNTS se soucie autant du sort des travailleuses et des travailleurs de l’économie informelle ainsi qui ceux du secteur formel car la précarité et la vulnérabilité règnent dans ces secteurs. C’est pourquoi qu’elle développe un partenariat au service des travailleuses et travailleurs de l’économie informelle depuis 2005 avec leur partenaire de la coopération belge au développement  et le Mouvement pour la solidarité internationale (MSI). Pour cette développement la CNTS exige au gouvernement une inclusion sociale de toutes les couches de la population mais particulièrement des travailleuses et travailleurs du secteur informel.

Pour que l’économie informelle obtienne des droits gratuits, la CNTS revendique la reconnaissance des contrats de travail et l’accréditation des expériences et acquis, mais aussi mène parallèlement des activités qui visent à l’application du salaire minimum et un accès à la protection sociale.

Ainsi la CNTS se lance dans une campagne de mise en œuvre de la recommandation 204 de l’Organisation Internationale du Travail qui consiste à la transition de l’économie informelle à l’économie formelle.

La CNTS formule la demande d’accompagnement du gouvernement dans cette formalisation par une mise en œuvre effective de l’ensemble des composantes du Régime Simplifié du Petit Contribuable (RSPC) ainsi que des mesures incitatives et une meilleure vulgarisation ; et l’extension de la protection sociale par l’IPRES du régime par capitalisation et sa généralisation.

Enfin la CNTS s’engage à renforcer ses capacités dans l’organisation des travailleuses et travailleurs de l’économie informelle et soutient  la nécessité de prioriser des acteurs du secteur pour mieux les positionner dans la quête du travail décent.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *