Urgent: remaniement ministériel en Gambie sous le signe d’un réaménagement tactique

46

Pour la troisième fois depuis son entrée en fonction, en janvier 2017, le président Adama Barrow a effectué, en ce jour, un remaniement ministériel sous le signe d’un réaménagement tactique. Le chef de l’État se sépare ainsi d’un de ses plus proches en fonction depuis deux ans, à savoir celui qui détenait jusque-là le portefeuille de l’Intérieur, Ebriama Mballow (Ibrahima Mballo), par ailleurs beau-frère du chef de l’État. Le Ministère de la Défense longtemps géré par la Présidence est aujourd’hui cédé à un ancien haut gradé de la Gendarmerie gambienne reconverti dans la diplomatie. L’un des postes les plus instables du pays, celui du Secrétariat de la Présidence et à la tête de la Fonction publique change encore de titulaire. Les autres Ministères ne changent pas de titulaires.

C’est un mini-remaniement ministériel pour le moins prévisible. Cinq mois après s’être séparé d’Ouseynou Darboe et de ses deux proches ministres, le président Adama Barrow se sépare également d’Ibrahima Mballow, nommé en novembre 2017. Celui qui détenait le Ministère de l’Intérieur, l’un des portefeuilles stratégiques, par ailleurs, beau-frère du président de la République qui a épousé sa sœur en seconde noces, quitte le gouvernement pour être redéployé au département des Affaires étrangères. Un limogeage aux relents de sanction pour ses nombreuses sorties jugées maladroites. -Ne disait-il pas en juin dernier, « quiconque manifeste contre la durée de mandat du chef de l’État, les forces de l’ordre n’hésiteront pas à user les canons à eau »-. Il est remplacé à ce poste par Yankuba Sonko, un ancien Inspecteur général de la police.
Autre enseignement de ce mini-remaniement, le portefeuille de la Défense, longtemps géré par le président depuis l’ère Jammeh est aujourd’hui entre les mains d’un haut gradé de la Gendarmerie gambienne, reconverti dans la diplomatie. Cheikh Omar Faye, jusque-là consul général à Djeddah en Arabie Saoudite, par ailleurs ancien ambassadeur à Washington, revient dans le gouvernement après l’avoir quitté sous l’ancien président Jammeh. Les observateurs y voient là un signe de l’importance accordée à la réforme du secteur sécuritaire, récemment lancée. Le Ministère de l’Intérieur est censé coordonner ce projet avec celui de la Défense. Le Secrétariat de la Présidence, par ailleurs à la tête de la Fonction publique selon la tradition en Gambie change de titulaire de nouveau. Ce ministère a la triste réputation d’être le plus instable du pays. Nommé, il y a moins d’un an, Ebrima Camara quitte le gouvernement. Il est remplacé par Muhammed B.S. Jallow qui, jusque-là, travaillait auprès du chef de l’État.
Banjul,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *