la Suisse signe avec le CORAF pour une plus grande Diffusion des produits de la recherche agricole en Afrique de l’Ouest Allocution de Madame Weichelt Krupski Marion

195

Madame la Présidente du Conseil d’Administration du CORAF
Monsieur le Directeur Exécutif du CORAF,
Mesdames, Messieurs,
C’est pour moi un grand plaisir de procéder aujourd’hui à la signature du contrat pour une contribution de la Suisse au plan stratégique du CORAF.

A travers cet Accord, la Confédération suisse met à la disposition du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles, CORAF, un montant de plus de 5 milliards et demi de francs CFA pour les 4 prochaines années. Cela dans le but de soutenir une plus grande diffusion des produits de la recherche agricole en Afrique de l’Ouest.
Concrètement, cette contribution vise la sécurité alimentaire, nutritionnelle et économique de plus de 10 millions de personnes (bénéficiaires directs et indirects) dont 50% de femmes et 60% de jeunes en Afrique de l’Ouest.

Pour ce faire la contribution suisse permettra à environ 2 millions de producteurs(trices) transformatrices(teurs) dont 50% de femmes et 60% de jeunes d’utiliser plus d’innovations et technologies pour augmenter les rendements dans leurs champs de maïs, mil, riz, manioc, tomates et dans leurs entreprises agricoles. Les innovations seront développées de manière participative afin qu’elles soient adaptées aux besoins des populations. Les populations seront aussi informées et formées pour une bonne connaissance et une bonne utilisation de ces innovations.

Madame la Présidente,
La signature de ce contrat entre le CORAF et la Confédération suisse revêt une grande importance à plus d’un titre:
D’abord parce que cet appui va permettre de sortir les résultats de recherche des laboratoires et centres de recherche pour les amener sur le terrain et dans les entreprises agricoles
De plus, à travers les appels à projets compétitifs qui seront lancés et les cadres d’échanges qui seront créés autour des innovations, les bénéficiaires pourront exprimer leurs créativités ainsi que leurs vrais besoins
Par ailleurs, les populations utiliseront davantage d’innovations pour produire plus, transformer mieux, vendre plus et créer plus de revenus.
Enfin, la suisse va contribuer, à travers le CORAF, à renforcer la contribution de la recherche agricole dans l’accroissement de la productivité de l’agriculture et de l’élevage en Afrique de l’Ouest

Madame la Présidente,

Je salue et félicite le CORAF pour son plan stratégique 2018-2027 qui met l’accent sur l’utilisation des innovations de la recherche agricole pour relever les défis auxquels les agriculteurs et éleveurs de l’Afrique de l’Ouest font face. Parmi ces défis, je veux mentionner :
Les changements climatiques et ses effets sous forme de grandes sècheresses, d’inondations, de températures
La dégradation des terres et la baisse de la fertilité des sols, qui limitent et parfois diminuent les rendements des cultures, du bétail et de la pêche;
La multiplication des ravageurs comme la chenille légionnaire et les criquets pèlerins qui détruisent les récoltes et les cultures
La faible transformation des produits agricoles locaux pour approvisionner les marchés et créer des revenus

La Suisse note avec intérêt que, pour la mise en œuvre de sa stratégie 2018-2027, le CORAF veut regrouper ses partenaires autour de programmes opérationnels communs afin d’avoir un suivi global des résultats. La Suisse est très intéressée à participer activement à cela. Elle souhaite notamment partager ses expériences issues d’autres partenariats.
Dans les pays d’intervention où il y a des bureaux de coopération suisse, mon pays s’engage également à prendre part aux activités des Centres Nationaux de Spécialisation (CNS) des Institutions Nationales de Recherche Agricole (INRA). Dans ces pays, la Suisse participera aussi au suivi des activités des partenaires terrains du CORAF, sélectionnés dans le cadre des appels à projets compétitifs.
Par cette signature, Madame la Présidente, la Suisse réaffirme de manière plus globale son engagement pour l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest, à travers la mutualisation et le partage des innovations agricoles entre les pays de la région. Notre appui à la diffusion des innovations de la recherche agricole en Afrique de l’Ouest constitue, en effet, un des axes de notre approche régionale et il vient renforcer notre soutien à la mise en œuvre de la politique agricole de la CEDEAO, à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest ainsi qu’à l’inclusion financière des populations dans les Etats membres de l’UEMOA.
Par toutes ces actions, la Suisse participe à la résolution des défis de la région, notamment lutter efficacement contre la pauvreté par une croissance soutenue et inclusive ; mon pays est heureux et fier de pouvoir accompagner le CORAF pour que l’innovation soit un des principaux moteurs de cette croissance.
Je vous remercie




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *