Massalikoul Djinâne : 27 septembre 2019 Eglise Ste Thérèse de l’Enfant Jésus : 15 septembre 1955. Ici commence la jonction des lumières…

567

Toutes les lumières ne se ressemblent pas…
Les lumières humaines sont parallèles, elles ne se touchent pas…
Les lumières célestes convergent, elles se touchent et révèlent, par miracle, le ‘’Deus absconditus’’…(le Dieu caché)
La Grande Mosquée Massalikoul Djinâne, inaugurée vendredi 27 septembre 2019 avec ses cinq minarets est une haute figure de lumière…
Vue du ciel, sur chaque minaret une étoile est dessinée, l’étoile qui trace le chemin de lumière.
L’Eglise Ste Thérèse de l’Enfant Jésus dont la première pierre a été posée par Mgr Lefebvre le 23 janvier 1955, dessine avec le Foyer, l’Ecole Ste Thérèse et l’Ecole St Pierre, tous édifices alignés, un ‘’axe de lumière’’…
La rencontre des deux édifices religieux projette dans cet espace béni, une seule lumière…
Des fidèles musulmans ont prié, faute de place, à proximité de la Mosquée Massalikoul Djinâne, sur le parvis de l’Eglise Ste Thérèse de l’Enfant de Jésus et à l’intérieur de l’Ecole Ste Thérèse ; les deux derniers sites avaient ouvert leurs portes pour accueillir tous ces fidèles tendus vers un seul but, vendredi 27 septembre 2019.
Ici commence la jonction des lumières…
Un Institut de la lumière, destiné aux déficients visuels a été ou sera réalisé sur le site de la Grande Mosquée Massalikoul Djinâne.
Le Centre Ahmadou Malick Gaye – CAMG – situé à Bopp, depuis 1955, accueille tous les patients frappés de maladies oculaires ; l’œil et la vision, la vision et la lumière reçue…
La source de toutes ces lumières se révèlera aux hommes au fil du temps : ‘’Deus absconditus…’’
Les jeunes écoliers que nous étions ainsi que tout le corps enseignant, nos chers instituteurs et institutrices des écoles Ste Thérèse, St Pierre, Cerf-volant, au début des années 1960, ne pouvaient imaginer qu’ils ‘’préparaient la terre’’, comme des laboureurs, pour les moissons futures ; des graines de lumière ont été semées dans cet espace et elles ont poussé, la lumière a jailli…
Le terrain foyer où les filaos chantaient le soir et où les rêves des uns et des autres se formaient, a cédé sa place à la plus belle Mosquée de l’Afrique de l’Ouest.
Terrain Foyer, foyer, lumière…
Massalikoul Djinâne : ‘’les chemins du Paradis’’ sont les voies de la lumière céleste…
Les quatre cloches de l’Eglise Ste Thérèse de l’Enfant Jésus ont sonné, pour la première fois, le 28 décembre 1958…
Lorsque la cloche sonne, elle appelle à la prière…
Lorsque retentit l’appel du Muezzin, c’est un appel à la prière…
Le Muezzin de la Mosquée Massalikoul Djinâne et les quatre cloches de l’Eglise Ste Thérèse de l’Enfant Jésus seront à l’unisson aux premières lueurs de l’aube…
Ici commence le dialogue des lumières…
Il nous sera montré bientôt des images de la Mosquée Massalikoul Djinâne et de l’Eglise Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, vues du ciel, et nous serons tous, quelle que soit notre appartenance religieuse, en admiration devant la nouvelle ‘’géographie de la lumière’’
Les prières dites au sein de l’Eglise Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et les prières dites au sein de la Mosquée Massalikoul Djinâne ont une seule origine : le cœur généreux des hommes et des femmes, sans couleur aucune, sans distinction aucune…
Des prières à l’unisson, encore une fois…
Nous sommes fiers, écoliers et écolières, étudiants de l’ENAM d’hier et d’aujourd’hui, fiers d’avoir marché sur ce ‘’territoire transformé’’ et dédié aux prières, les prières qui réconcilient, les prières qui sauvent les hommes, les femmes et les enfants, les prières salvatrices.
Nous devons tous remercier ceux qui reçurent en rêve, comme pour la Mosquée de la Divinité à Ouakam ,la vision des édifices religieux érigés dans cet espace ouvert, inondé de lumière céleste.
Tous mes amis d’enfance se souviennent encore de la couleur du sable de nos écoles, cette couleur qui annonçait la lumière qui tomberait un jour du ciel dans cet espace béni.
Tous mes amis de l’Ecole primaire St Pierre se souviennent que des filaos bordaient l’avenue et que le sable d’où ces filaos ont poussé, ce sable fin, rappelait la mer qui s’est retirée au loin, côté Corniche Ouest, au fil des âges géologiques.
Un Institut Islamique ouvrira ses portes bientôt sur le site de la Grande Mosquée Massalikoul Djinâne.
Nous penserons à établir – cela est certainement déjà fait – une coopération étroite avec l’Université Al Azhar au Caire.
Nous penserons – je l’ai proposé en 2017 à l’Eglise Catholique – à ériger sur ‘’l’axe de lumière’’ l’Institut de Philosophie et de Théologie qui sera ainsi déplacé et la Grande Bibliothèque Catholique (GBC)
Une autre Grande Mosquée dont le minaret est le plus haut du monde avec 265 mètres, troisième plus grande Mosquée du monde après celles la Mecque et de Médine, a vu sa construction s’achever aussi il y a quelques mois, le 29 avril 2019 : la Grande Mosquée d’Alger, Djamaâ El-Djazaïr
C’est un signe qui ne trompe pas…
Une Grande Mosquée au Nord de l’Afrique – celle d’Alger – une Grande Mosquée en Afrique de l’Ouest, celle de Massalikoun Djinâne
Alger, Dakar, la mer, la lumière, la foi : ‘’la boucle de la lumière’’ est en voie de constitution…
Les minarets qui pointent vers le ciel sont surmontés de lumière : l’étoile est posée sur le croissant lunaire, les symboles de la foi doivent être compris de tous.
La croix posée au sommet des églises symbolise le mystère pascal.
‘’Crux sancta sit mihi lux’’ (Que la Sainte Croix soit ma lumière…)
Le haut minaret de la Grande Mosquée Massalikoul Djinâne (75 ou 78 mètres) est devenu désormais, dans la ville de Dakar, un repère non seulement géographique mais spirituel : sa lumière rayonnera ‘’mille ans’’ comme dans la ‘’grotte de la lumière’’,près de la mer, sur la petite Corniche des Almadies.
Toutes les lumières ne se ressemblent pas…
Toutes les lumières humaines sont parallèles, elles ne se touchent pas…
Toutes les lumières célestes convergent, elles portent un seul message : ‘’ aimez vous les uns les autres’’ (Jean 13:34)
Ici recommence la jonction des lumières…

Jean Michel SECK
BP 231
Dakar




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *