POURQUOI VEUT-ON PLONGER LE PEUPLE DANS UN NUAGE DE CENDRES

137

Nous sommes à un moment de notre histoire politique où le pouvoir voudrait, peut-être, gagner en appliquant le théorème politique qui indique, quelques fois, que « du désordre peut émerger un ordre.» . Dans un tel cas de figure il faudra, également, penser aux cicatrices et savoir, enfin, comme le dit le sage : ‘’ qu’il n’y a d’obscurité plus épaisse que celle de la passion et du moi’’

Le peuple sénégalais, dans une posture de pardon, s’était gardé de lire la page politique écrite entre1960 et 2000 avant de la tourner. Mais devant l’importance de la culpabilité collective des acteurs politiques il s’engage à lire celle écrite entre 2OOO et 2022. Car certains, au lieu de se comporter en bâtisseurs de société, cherchent aujourd’hui à plonger notre nation dans un nuage de cendre.
Nous sommes tous des entraineurs d’homme. Que ceux qui s’estiment prophètes de la construction nationale se détrompent car il ne faut point confondre prostitution de la politique et génie de la politique. Après l’ère des incertitudes le Sénégal inaugure l’ère du génie de la politique afin qu’on ne gouverne plus contre le peuple.

Il ne s’agit, point, pour le peuple, de rester dans les antichambres de l’histoire. Ou de subir le poids des hégémonies créées par des acteurs politiques spécialisées dans les antagonismes, férus de désintégration non créatrice et séduits par la surabondance vulgaire.
L’ère de la folie dangereuse des gouvernements est révolue. Mais l’étonnement du peuple mal gouverné s’enfle devant l’accentuation de la mal gouvernance, la corruption et l’impunité.
Une dynamique citoyenne positive devient la seule ressource, qui puisse aider à la réalisation d’un comportement exemplaire capable de nous sortir de la logique de doute dans laquelle les populistes et les groupes minoritaires au service de modèles encombrants cherchent, sans doute, à nous enfermer.
Cette présente approche a une seule prétention. Celle de faire comprendre aux acteurs de tous ordres et de tous bords que le Sénégal a réussi un équilibre déterminant en matière de sauvegarde de la paix sociale, de gestion de l’ordre civil national.

 

 

 

Wagane FAYE
Professeur d’Anglais




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *